Le petit bâton de Ceylan dont vous ne pourrez plus vous passer !

J’aimerais qu’une majorité de mes lecteurs deviennent centenaires… et en bonne santé ! C’est pour cela que je vous indique régulièrement, dans mes lettres, les meilleurs « remèdes naturels ». Aujourd’hui, je veux vous parler de la cannelle, l’épice la plus utilisée au monde après le poivre noir.

La cannelle est un petit arbre dont on utilise seulement l’écorce. De couleur fauve pâle, cette écorce se présente sous la forme de petits tuyaux qui résultent de l’enroulement de l’écorce sur elle-même. On la récolte 2 fois par an en veillant à la couper en fragments pour qu’elle soit plus perméable à l’eau et qu’elle dégage le maximum de substances.

Plutôt Ceylan ou cannelle de Chine ?

Le cannelier vrai est né sous le soleil de Ceylan. Il est issu du Cinnamomum cassia (appellation latine), tellement à l’honneur dans ce pays (le Sri Lanka actuel) qu’aucun médecin n’aurait délivré une ordonnance qui ne comportait pas de la cannelle. Les écorces de cannelle de Ceylan sont minces, longues, de couleur jaune citron. Leur odeur est agréable, leur saveur douce et aromatique, sucrée, puis âcre et brûlante.

La cannelle de Chine est moins réputée : sa couleur tend vers le rouge et sa saveur est plus brûlante. Autrefois plus convoitée que l’or, elle est employée en Chine depuis plus de 5000 ans.

La culture de la cannelle s’est également étendue à Madagascar, au Brésil, à Java, à la Jamaïque, à la Martinique, au Vietnam.

Les études scientifiques confirment l’usage qu’en fait la médecine chinoise depuis des siècles !

Les chercheurs du monde entier sont unanimes : cette poudre d’écorce est bourrée de bienfaits pour la santé !

En Chine, on l’utilise depuis des siècles pour contrôler le taux de sucre dans le sang.

Selon une étude pakistanaise de 2003, la cannelle peut diminuer jusqu’à 29 % le taux de glycémie chez les patients souffrant de diabète de type 2. Elle a un effet hypoglycémiant (elle permet de lutter contre le pic de glycémie qui survient en mangeant un peu trop sucré) et réduit la graisse du ventre.

C’est donc une très bonne solution si vous souffrez prédiabète, de diabète de type 2 ou de syndrome métabolique (qui se manifeste par une concentration de graisse au niveau de l’abdomen, un taux de triglycérides élevé, une hypertension, une glycémie plutôt élevée, et un taux faible de HDL – le bon cholestérol).

Une étude allemande de 2006 a conduit aux mêmes conclusions après consommation de 3 g de cannelle pendant 4 mois.

Mais ce n’est pas tout : antibactérienne, antifongique, antiseptique, anti-inflammatoire, ses multiples applications thérapeutiques démontrent son action plurielle.

  • En Inde, comme en Europe, la cannelle est utilisée pour « réchauffer » l’organisme en cas de refroidissement, souvent en association avec le gingembre. Elle stimule la circulation, notamment périphérique (doigts et orteils) et on admet ses propriétés stimulantes sur les systèmes respiratoires.
  • Elle augmente la sécrétion du suc gastrique et stimule l’ensemble des fonctions digestives. C’est notamment un remède classique en cas de troubles digestifs tels que nausées, vomissements et diarrhées. Elle est carminative (elle chasse les gaz) et combat la constipation.
  • Tonifiante, elle est utile aux convalescents et aux personnes fatiguées qui manquent d’appétit (action eupeptique). Elle régularise la pression sanguine et accroît les battements du cœur. On la recommande spécialement dans les cas d’asthénie post-grippale, pour lutter contre la toux et le rhume. Elle stimule la mémoire.
  • Une étude récente de l’université de Copenhague a également démontré qu’une combinaison de cannelle et de miel procurait aux patients souffrant d’arthrite un soulagement significatif après seulement une semaine. Elle réduit les inflammations et les crampes.

Elle agit aussi sur la spermatogenèse, et procure ce que les Chinois appellent avec délicatesse, une action « réchauffante sur la porte de la vie ».

Plus de 80 nutriments dans ces bâtonnets !

Comment tout cela est possible vous dites-vous peut-être ? L’écorce de cannelle contient des sucres, du mucilage, des tanins, des coumarines. Elle est composée de plus de 80 nutriments pour un apport calorique de seulement 6 calories par cuillère à café.

La recherche scientifique classe la cannelle (moulue) au quatrième rang parmi les 50 aliments renfermant le plus d’antioxydants. Pour rappel, les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres, principaux facteurs induisant des maladies liées au vieillissement, au stress oxydatif, et à l’ensemble des cancers. À ce titre, la cannelle réduit aussi l’apparition des rides !

La cannelle c’est aussi une source majeure de fibres alimentaires, et beaucoup de manganèse et de fer. Une infusion à la cannelle pendant une soirée d’hiver réchauffe le corps et procure une vraie sensation de réconfort. Délicieux, si vous rajoutez un peu de miel et optimale, si vous y associez un peu de zeste de citron (la vitamine C permet d’améliorer sensiblement la capacité de l’organisme à absorber le fer végétal).

Précautions : la cannelle sera à éviter en cas d’ulcère de l’estomac. En grande quantité, elle est aussi déconseillée aux femmes enceintes.

Un véritable alicament

La cannelle, réduite en poudre, sert à aromatiser les desserts, beignets, compotes, pâtisseries, crêpes, marmelade, entremets, confitures, pain d’épice. Parfaite sur une tarte aux pommes ou aux coings, elle est délicieuse sur les fruits, dans la crème chantilly ou un gâteau au chocolat. Coup double puisque vous lutterez contre la montée de la glycémie tout en vous régalant !

J’en profite pour vous livrer une de mes recettes, délicieuse et bonne pour la santé.

Ma recette du gâteau à la cannelle

3 oeufs

100 g de sucre de canne

50 de miel (toutes fleurs)

150 de farine de blé

80 g de beurre végétal

1 cuillerée à café rase de cannelle en poudre

Mélanger beurre végétal, sucre, miel, poudre de cannelle. Ajoutez les œufs entiers tout en battant au fouet. Introduire la farine. Laisser reposer la pâte. L’étaler sur une tôle beurrée et farinée. Faire cuire à four chaud une dizaine de minutes.

Aromathérapie : l’huile essentielle de cannelle efficace mais… prudence

Le cannelier fournit une huile essentielle d’une force anti-infectieuse hors du commun. Sa puissance d’action extrême la réserve aux infections bactériennes ou virales sévères alors que d’autres huiles essentielles testées se sont avérées inefficaces.

Mais attention, elle est d’un emploi difficile à cause de sa dermocausticité importante qui en réserve l’usage au consommateur averti.

Sa puissance d’action (grâce à son noyau phénolé) en fait une huile essentielle de premier choix dans les infections intestinales lors de voyages dans les pays chauds (à utiliser toujours en association avec d’autres HE comme la sarriette ou l’essence de citron) :

  • Dysenterie: 1 goutte d’HE cannelle + 1 goutte d’HE Sarriette + 1 goutte d’HE estragon sur un cp neutre, toutes les 2h le 1er jour, puis 3 fois les jours suivants.
  • Diarrhées (turista) : 1 goutte d’HE cannelle + 1 goutte d’HE de basilic sur 1 cp neutre, 4 fois par jour.
  • Epuisement physique: 1 goutte d’HE cannelle + 1 goutte d’HE Girofle sur 1 cp neutre ou dans 1 cuillère à café d’huile végétale de noisette ou gel d’aloe-vera pour les estomacs fragiles.

Je vous livre aussi une petite recette aphrodisiaque :

(Appliquer 10 ml de ce mélange 2 en massage dans le bas du dos 2 fois par jour pendant 15 jours)

HE cannelle 1ml

HE menthe bergamote 2ml

HE ylang-ylang 1ml

Huile végétale de Macadamia 50 ml

Attention : Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans, déconseillé chez la femme enceinte, pas d’usage prolongé, irritation cutanée (dermocaustique) possible à l’état pur.

Très chers lecteurs, j’espère que vous aurez été impressionnés par l’incroyable rayon d’action de ce condiment et de son huile essentielle.

Tous ceux qui ont lu mon livre « Les huiles essentielles, médecine d’avenir [1]» pourront, s’il est besoin, achever de vous convaincre de l’incroyable efficacité de la cannelle. Une fois adoptée (vous trouverez des flacons de poudre de cannelle bio chez Naturalia ou Biocoop notamment), je peux jurer que vous ne saurez plus vous en passer.

Dans une prochaine lettre je vous présenterai le curcuma, un arbrisseau tropical cultivé pour son rhizome (racine). Et quand je vous aurais présenté ses pouvoirs, je peux affirmer que là aussi, vous n’en reviendrez pas !

72 commentaires pour “Le petit bâton de Ceylan dont vous ne pourrez plus vous passer !

  1. Merci pour tout. Depuis plus d’un an je prends la cannelle. Je connais pas les informations et vertus qui la concernent. Je vais tâcher de pratiquer tous les conseils.
    La lettre du Dr Willem est une source intarissable d’inspirations.
    Merci Docteur.

  2. Bien intéressant jusqu’à ce jour je n’aime pas beaucoup le goût de la cannelle
    Je vais m’intéresser au cannelier qui pousse chez moi mais qui est en mauvais état.
    Qu’est-ce que le beurre végétal?
    Merci pour votre lettre

  3. merci pour votre lettre
    je possède un arbre et je dois le soigner mais jusqu’ici je n’appréciais pas,le goût de la cannelle.
    Je ne sais pas ce qu’est le beurre végétal?
    Merci d’avance.

  4. Merci infiniment Docteur pour vos lettres qui sont si intéressantes et précieuses.

    Pouvez vous me dire où trouvez des bâtons de cannelle. Dans n’importe quel magasin bio???

    Mille mercis et belle journée!

  5. Un grand merci pour vos conseils, ils me sont très utiles. Je suis de la Guadeloupe, je possède un cannelier dont j’utilise l’écorce. Cependant, je ne sait pas cette cannelle possède les mêmes vertus que celle de Ceylan ou de Chine. Y a-t-il un quelconque danger à la consommer?Qu’en pensez-vous? Merci d’avance Docteur.

  6. Je suis intéressée de connaître la recette de cette infusion de cannelle. Faut il mettre un petit bâton dans de l’eau et laisser bouillir combien de temps ?
    Merci d’avance

  7. bonjour,
    merci pour ces conseils, mais ayant eu un ulcère à l’estomac puis-je quand même prendre de la cannelle alors que vous le déconseiller ???

  8. merci pour votre lettre
    j’aimerai savoir ou acheter ce bâton de cannelle pour être sure et es que je peux en prendre ayant subi l’ablation d’un sein il y a 4 ans et je suis toujours sur hormonothérapie
    merci

  9. J’aime bien la recette avec l’emploi de la farine de blé et surtout les proportions;
    Pour 150gr de farine de blé, on a:
    150 gr de sucre de canne ( pas précisé si c’est raffiné ou pas)
    et 50gr de miel.
    Du coup, on a une belle contradiction avec de précédents mails sur la santé du même auteur, car ici, c’est gluten et beaucoup trop de sucre si l’on additionne le sucre de canne, la miel et le blé avec son indice glycémique élevé.
    Moi je vous conseille de remplacer la farine de blé par de la farine de petit épeautre, ou de la farine de châtaigne, de réduire le sucre en le divisant par 3, de conserver le miel, et d’ajouter un peu de poudre d’amande.
    Le gout sucré sera là, mais votre indice glycémique vous dira merci.
    Pardon, Docteur, d’avoir mis à jour ces contradictions que vous dites, en faisant le lien entre vos différents mails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à taper votre terme de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour rechercher. Appuyez sur "échap" pour annuler.

Haut de page