Comment mincir durablement

 

Vous le savez, l’obésité est l’un des problèmes majeurs des civilisations occidentales : 30% des Américains et 20% des Français souffrent de surpoids.

Les conséquences sont désastreuses car tout surpoids engendre des troubles métaboliques favorisant notamment les maladies cardiovasculaires.

Mais mincir n’est pas simple et vous en avez peut-être déjà fait l’expérience.

Au-delà d’une banale équation calories/kilos, il s’agit d’une remise en cause de l’image de soi.

Un sen­timent qui réapparaît régulièrement au printemps, quand la perspective de l’effet maillot de bain se profile à l’horizon.

Peut-être faites-vous partie de celles qui sont pressées de maigrir, vite et à n’importe quel prix.

Posez-vous d’abord les bonnes questions : pourquoi voulez-vous perdre du poids ? En avez-vous vraiment besoin ? Combien de kilos avez-vous réellement à perdre ?

La démarche doit être globale.

En premier lieu, l’état de santé de nos milliards de cellules est intimement lié à notre état d’esprit.

Conserver sa joie de vivre, sa force vitale et son entrain stimule notre système immunitaire et nous maintient en bonne santé.

Pour cela, une bonne hygiène de vie est incontournable. Cela suppose de bien manger, bouger, penser, éliminer, aimer, écouter, s’accepter.

Par ailleurs, il faut respecter son rythme de vie, se relaxer, pratiquer une activité physique, privilégier les aliments sains, rééquilibrer la flore intestinale, favoriser l’activité du foie et retrouver un sommeil réparateur.

Tous ces conseils vous permettront de retrouver la vitalité, qui est votre bien le plus précieux. C’est ainsi que vous serez bien dans votre corps et votre esprit.

Si vous souhaitez tout de même perdre du poids, vous savez qu’il est très difficile de se repérer dans la jungle des méthodes amincissantes. Dans les médias, les conseils les plus sérieux côtoient les publicités les plus mensongères.

Le risque est de jouer au yo-yo avec ses kilos. Une semaine on en perd trois, la suivante on en reprend cinq. Peu à peu, on réduit ses chances de maigrir car l’organisme, rapidement déséquilibré, « fossilise » les kilos. Les régimes s’avèrent alors de moins en moins efficaces. Non seulement on ne maigrit plus, mais on réduit fortement ses chances de maigrir un jour.

Face à toutes ces méthodes, l’aromathérapie apporte une vraie solution.

Ces huiles essentielles agissent sur l’organisme de façon directe et indirecte : elles vont notamment calmer le désir de sucre, réduire les fringales, aider à l’élimination des toxines et des graisses et diminuer la cellulite.

Bien évidemment, changer d’habitudes alimentaires et faire un peu plus d’exercice physique chaque jour sera essentiel pour parvenir à un résultat tangible.

Ai-je besoin de perdre des kilos ?

L’important, dans un premier temps, est de déterminer si vous présentez ou non un surpoids. Pour le savoir, c’est une évidence, il vous faut comparer votre situation actuelle et celle qui devrait être la vôtre, en prenant en considération votre sexe, votre âge et votre constitution.

Votre état actuel se définit à partir de l’indice de masse corporelle (IMC) qui se calcule en divisant votre poids en kilogrammes par le carré de votre taille en mètre, soit :

Poids (en kg) / Taille 2 (en mètre)

Si vous avez une calculatrice sous la main, divisez votre poids par votre taille (en mètre) et divisez le résultat obtenu à nouveau par votre taille (en mètre).

Vous obtenez alors un nombre qui doit apparaître dans le tableau ci-dessous :

IMC < 17 Maigreur
de 17 à 19 Minceur
de 19 à 23 Normalité
de 23 à 29 Surpoids modéré
de 29 à 39 Obésité légère
>39 Obésité sévère

La « normalité » se situe donc aux alentours de 21 chez la femme (pour mémoire, elle est d’environ 23 chez l’homme).

Pour mieux apprécier ces résultats, il faut savoir que la masse graisseuse augmente entre 25 et 75 ans. Elle passe en moyenne de 30 % à 45 % chez la femme. Cette masse graisseuse a tendance à augmenter au niveau du tronc tandis qu’elle diminue au niveau des membres, ce qui renforce l’impression d’embonpoint.

Les huiles essentielles permettent d’accompagner un régime alimentaire en le renforçant et en agissant à 4 niveaux :

    • Sur le poids proprement dit et la cellulite.
    • Sur les troubles digestifs et la régulation de l’appétit.
    • Sur le drainage et l’élimination des toxines.
    • Sur la circulation veineuse et lymphatique.

Action sur la surcharge pondérale et la cellulite

Voici les huiles essentielles qui combattent directement la graisse :

    • Le basilic tropical (Ocimum basilicum) régularise le système neurovégétatif.
    • Le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) a une action lipolytique (fait fondre les graisses), est utile dans la rétention hydrolipidique (cellulite).
    • L’hysope officinale (Hysopus officinalis) dissout les graisses (action dissolvante sur les adi­pocytes), stimule les fibres élastiques de la peau (effet lifting) et agit sur la cellulite.
    • La menthe verte (Mentha spicata) a une action lipolytique, anti-inflammatoire et cholérétique, très efficace contre la cellulite, l’insuffisance digestive et biliaire.
    • La sauge officinale (Salvia officinalis) a une action astringente, purifiante, désinfectante, lipolytique et détoxifiante. Elle lutte contre le vieil­lissement cellulaire et améliore les peaux flasques, est un tonique des muscles lisses, resserre les pores cutanés, est cholagogue et cholérétique et hypoglycémiante (prédiabète).

Action sur les troubles digestifs et la régulation de l’appétit (au choix selon vos besoins)

    • Le basilic tropical (Ocimum basilicum) calme les spasmes gastro-intestinaux, est sédatif et calmant.
    • Le citron (Citrus limonum) a un grand pouvoir purifiant, est aussi un tonique veineux et un fluidifiant sanguin. A une action sur la cellulite, les varices, prévient les rides, permet de lutter contre la somnolence après les repas.
    • La camomille noble (Chamaemelum nobile) est un excellent anti-inflammatoire, antiallergique, antispasmodique et un tonus digestif.
    • L’estragon (Artemisia dracunculus) est antispasmodique (aérophagie, digestion lente, hoquet), antiallergique et agit sur tous les troubles neurovégétatifs (spasmophilie, mal des transports).
    • La menthe citronnée (Menthe citriodora) est anti-inflammatoire, antispasmodique, tonique digestif, hépatique et pancréatique.

Action sur le drainage et l’élimination des toxines

    • Livèche (Levisticum officinalis) est détoxifiante, stimule les cellules hépatiques, a une action antitoxique (contre le poison), anti-infec­tieuse, antiparasitaire. Elle peut aussi être associée au basilic tropical.
    • Le céleri (Apium graveolens) est un draineur des toxines et restaure les ? cellules du foie. Il est aussi antipigmentaire (taches pigmentaires brunes). Ses actions sont potentialisées par la prise de sélénium.
    • La carotte cultivée (Daucus carota var. satina) est drainante et nettoie les reins, tonique et stimulante de manière générale. Elle régénère également les cellules du foie et permet de faire chuter le taux de cholestérol.
    • Le myrte vert (Myrtus communis) restaure les cellules du foie (hépatocytaire), et est un décongestionnant veineux. Il favorise également le sommeil, agit comme tonique et astringent cutané (raffermit la peau).

Action sur la circulation veineuse et lymphatique

    • Le cyprès vert (Cupressus sempervirens) a une action décongestionnante veineuse et lymphatique. Il est également efficace contre la rétention hydrolipidique (cellulite), la couperose, les varices.
    • Le romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum) a une action sur les jambes lourdes, les œdèmes des membres inférieurs, les crampes musculaires. Il est également recommandé en cas de digestion difficile, de douleurs gastriques, de cystites, de cellulite, de culotte de cheval, de peau d’orange.
    • Le cèdre de Virginie (Juniperus virginiana) est un stimulant circulatoire, décongestionnant veineux et lymphatique. Il est efficace contre ta rétention hydrolipidique.
    • Le pin sylvestre (Pinus sylvestris) a une action rubéfiante (chauffe la peau), analgésique cutanée, dépurative, décongestionnante lymphatique et ovarienne.

Une cure de 3 semaines…?

Dans le livre Huiles essentielles spécial minceur (Editions Albin Michel), je propose un programme de 21 jours pour perdre entre 4 et 5 kg.

Il regroupe une prescription d’huiles essentielles, sous différentes formes et à différents moments de la journée, des idées de menus et de collations respectant les rythmes du corps en suivant les principes de la chrono-nutrition, et tout ce qui va autour : oligo-éléments, activités physiques, recettes de beauté et de bien-être (masques, bains…).

Je veux insister sur l’importance du sport pour éloigner les maladies et retrouver un métabolisme sain.

L’impact du sport se répercute sur l’organisme de manière visible et rapidement :

    • Impact physiologique : baisse de la tension artérielle, de la fréquence cardiaque pour un même exercice physique, amélioration de la respiration, de la résistance à l’effort.
    • Impact psychologique : le sport a une action euphorisante connue, c’est un moyen de compenser les frustrations du régime alimentaire.
    • Impact neurophysiologique : modification des réflexes conditionnés concernant les habitudes alimentaires. Il est prouvé que ce sont les méthodes de changement du comportement qui sont les plus efficaces dans les cures d’amaigrissement.
    • Impact neuroendocrinien : diminution de l’excitabilité du système nerveux sympathique et du taux d’hormones de type adrénaline (consécutives au stress qui peut être générateur d’obésité).

Alors n’attendez plus !

Faites du sport, utilisez les huiles essentielles qui vous conviennent et redémarrez votre métabolisme de façon saine et efficace !

54 commentaires pour “Comment mincir durablement

  1. bonjour
    je suis d’accord que ces moyens peuvent aider ;mais quand on est obèse a plus de 45 ans le problème est plus profond que cela.
    les hormones résistent a tous ces remèdes et on a besoin de beaucoup plus pour déloger les kilos
    en fait ce n’est pas uniquemment notre façon de s’alimenter,et le remède a mon avis se trouve dans notre cerveau et c’est la qu’il faut aller chercher

  2. comment mincir avec les huiles essentielles : vous énumérez les huiles adéquates selon le problème particulier de chacun ; cependant ne sont pas précisés les doses et les moments pour utiliser ces H.E. ???
    merci de me renseigner.

  3. Bonjour, J’ai une sclérose en plaques depuis 1987 et suis en fauteuil roulant depuis cette date. Du fait que je suis toujours assise, j’ai pris 20 kg en 30 ans. Je voudrais pouvoir en perdre 10 mais je ne sais comment faire d’autant plus que mon mari fait de la bonne cuisine. Pouvez-vous m’aider ? Merci

  4. Bonjour doct Willem
    Je reçois vos lettres et cela m’aide beaucoup cependant j’aimerais vous exposez un problème qui me désole j’ai des taches brune sur le visage alors que j’ai un teint clair. Que puis appliquer pour éliminer ces taches et retrouver une peau nette un teint clair.
    Je vous remercie

  5. Encore une fois vs donner tte une liste d huiles essentielles bénéfiques mais pour savoir comment les utiliser il faut acheter votre livre. ..acheter un bouquin au moins une fois par semaine ce n est pas des conseils gratuits!!!!

Répondre à Jean-Pierre Simonin Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à taper votre terme de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour rechercher. Appuyez sur "échap" pour annuler.

Haut de page