Un sempiternel recommencement


Chers amis,

Cela fait 2 ans que je traite tous les aspects du Covid. Pour rafraichir mes neurones et booster mes synapses, j’avais l’intention d’aborder d’autres thèmes. Mais cette pandémie a déstabilisé le monde politique et surtout le monde médical. Chaque jour, on assiste à une funeste hécatombe. Ce qui nous aurait le plus protégé, c’est évidemment le masque, la barrière la plus accessible et la moins chère.

Les clusters restent le point de départ de la propagation du virus, et pourtant on retire le masque au sein de la famille, quand les enfants rentrent de l’école, aux différentes fêtes familiales, lors des rave-parties et des surboums…

A l’arrivée, on déplore 141.000 morts. La liste n’est pas close : les variants et sous-variants continuent à s’enchainer. Quant aux remèdes miracles annoncés, il faut encore attendre : les comprimés anti-Covid font flop. La France a acheté 500.000 doses de Paxlovid. Seuls 3500 patients l’ont utilisé !

Alors que les huiles essentielles salvatrices sont là et vous attendent !

Tandis que je me préparais à rédiger une lettre sur un personnage haut en couleur, l’actualité médicale me rattrape. Il me reste à me replonger dans le monde mystérieux et impitoyable des virus. Cette saga se transforme en thriller. C’est ainsi que j’ai été le seul à rédiger un manuel pour vous guider dans vos traitements : « Tout savoir sur les virus et y faire face ». Ed. Dauphin. Pour 14€ on peut sauver un contaminé…

Quand deux épidémies se côtoient

La pandémie de Covid-19 a occulté la grippe et nous l’avait fait oublier. Presque totalement éclipsée par la pandémie de Covid-19 ces deux dernières années, la grippe saisonnière, dont le virus est resté discret pendant la majeure partie de l’hiver, est bien toujours là. Pis, elle s’offre depuis quelques jours un retour remarqué et même plutôt inquiétant. Selon les chiffres du bulletin hebdomadaire publié par Santé publique France, la métropole connaît une forte augmentation de l’ensemble des indicateurs permettant de suivre, jour après jour, l’évolution de cette pathologie.

La grippe, très tardive, menace aussi les plus âgés. La circulation du Sars-CoV-2 et le port du masque ont sans doute contribué à retarder cette épidémie saisonnière. La souche A (H3N2), qui circule actuellement, touche les plus fragiles et les plus âgés. Et comme la vaccination antigrippale a été faite il y a six mois, le risque d’infection est plus important qu’en janvier ou février. Toutefois, bien que loin d’être anodine, la grippe reste cette année une menace moins dangereuse que le Covid-19.

Quand nous chanterons le temps des cerises…

Le Covid-19 est revenu avec le printemps. Ou plutôt, on se rend compte qu’il rôdait, invisible et dangereux pour les plus fragiles. Deux ans après le début de la pan­démie, nous avions voulu croire que la menace pouvait disparaître comme par magie.

Les éternels signes avant-coureurs d’un rebond sont pourtant là : des proches affrontent la fièvre au fond de leur lit ; le nombre quoti­dien de nouveaux cas positifs bondit : un pic à 180.000 contaminés qui s’est stabilisé à 148.000.

Petite saillie (verbale) du Dr Jean-Paul Hannon : « on ne va pas s’emm… à prendre le moindre risque, si leur état dégénère, je préfère qu’ils soient hospitalisés, j’ai rangé le Paxlovid au placard. »

Les trois causes de la persistance virale

Aux yeux des spécialistes, il existe trois causes principales à cette cin­quième vague qui n’en finit pas.

  • Premièrement, le remplacement du sous-variant d’Omicron BA.1 par BA.2, assez semblable mais plus transmis­sible.
  • Deuxième raison de ce rebond : la multiplication des contacts sociaux, des bises matinales, des dîners entre amis… Des comportements qui ont redémarré bien avant la levée de l’obligation du port du masque à l’intérieur et du passe vaccinal le 14 mars.
  • Troisièmement, la baisse, au fil du temps, de la protection immu­nitaire conférée par la vaccination. C’est pour cette raison que l’exécutif propose une quatrième dose aux plus de 65 ans.

Décidemment il ne fait pas bon être âgé en France ! Haro sur les papis et les mamies !

Tandis que Pfizer se pourlèche les babines en caressant les lingots d’or qui s’accumulent (120 milliards) !

Le nouvel ennemi du printemps

Omicron, variant préoccupant selon la qualification de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), est en fait un terme géné­rique qui désigne sans distinc­tion plusieurs lignages de virus très proches. Dans l’Hexagone, BA.2 vient de remplacer son « frère aîné » BA.1, hégémonique jusqu’en février.

Ce nom de code barbare, BA.2, désigne ce sous-variant d’Omicron, en partie responsable du rebond épidémique actuel en France. L’épidémie n’est pas finie ; la vague BA.2 est le prolongement de la cinquième vague car nous ne sommes jamais retombés sous le seuil de 500 nouveaux cas positifs quotidiens pour 1.000 habitants. Il représente entre 75% et 95% des infections.

Comment s’en protéger?

Les gestes barrière (que les autorités sanitaires incitent depuis deux ans à observer pour lutter contre le Covid) sont exactement les mêmes à observer contre la grippe et contre d’autres maladies comme le virus respiratoire syncytial (VRS), fréquent chez les nourrissons, la gastro­entérite ou la varicelle.

Je vous rappelle le protocole pour contrer une atteinte sévère et éviter une réanimation :

  • Huile essentielle chemotypée (HECT) Ravintsara 7 ml
  • HECT Eucalyptus radié 2 ml
  • HECT Eucalyptus globulus 2 ml
  • HECT Laurie noble 2 ml
  • Huile végétale (HV) Noyaux d’abricot 5 ml

En premier lieu, faire un embaumement vivant. Appliquer un volume élevé d’huiles essentielles (5 ml) sur le thorax et le haut du dos, puis 20 gouttes sur chaque face interne des bras 5 fois par jour pendant 5 jours, puis 3 fois par jour pendant 5 jours supplémentaires et 5 gouttes de cette même synergie dans une boulette de mie de pain à avaler 5 fois par jour pendant 10 jours.

Omicron, responsable de la laryngite chez l’enfant

Certains pédiatres ont traité des jeunes enfants qui ont dû être hospitalisés à cause du « croup », reconnaissable à son inspiration sifflante la nuit et à ses quintes de toux, sem­blable au cri du phoque ou à un aboiement aigu.

Plus communément, on parle de laryngite, une inflammation courante du larynx causée par plusieurs virus (rhinovirus) et surtout le « para-in­fluenza » chez les moins de 6 ans. Cette laryngite est provoquée par Omicron ou par la grippe qui connaît un net regain depuis quelques jours. On a observé que le variant B.A2 causait plus d’affections ORL, à type de laryngites ou de rhino-pharyngites, chez les jeunes enfants.

La médecine officielle traite les laryngites classiques, selon les stades d’évolution : lors­que les symptômes sont mineurs et que la toux modifie légèrement le timbre, on conseille d’acheter des humidificateurs d’air qui envoient de la vapeur d’eau dans la chambre. « Une bala­de avec son enfant emmitou­flé dans une couverture, ça fonctionne bien aussi. Il respire l’air froid et humide », ajoute le Dr Andréas Werner, pédiatre à Villeneuve-lès-Avignon (Gard). Quant au docteur Batard, il recommande de sucer des glaces !

La laryngite, chez les petits, peut toutefois être grave et provoquer une détresse respiratoire. « Dans ce cas, on les soigne avec de la cortisone et des aérosols d’adrénaline », précise Robert Cohen. « Cela reste une mala­die bien connue. Tous les ans, on soigne 20.000 laryngites aux urgences pédiatriques ». Qui propose mieux ?

Traitement de la laryngo-tracheite :

Voie cutanée : forme liquide (non grasse)

  • E. Melaleuca alternifolia 1 ml
  • E. Cupressus sempervirens 1 ml
  • E. Eucalyptus citriodora 1 ml
  • E. Lavandula super acétate 1 ml
  • HV Noyaux d’abricot qsp 15 ml
  • Bébé : appliquez 3 gouttes du mélange sur le cou et 3 gouttes sur le thorax 3 à 4 fois par jour pendant 7 jours
  • Enfant : appliquez 4 gouttes du mélange sur le cou et 5 gouttes sur le thorax 4 fois par jour pendant 7 jours

Voie rectale :

Bébé Enfant

H.E. Cupressus sempervirens 20 mg 30 mg

H.E. Lavandula super acétate 15 mg 20 mg

H.E. Thym saturéoïde 15 mg 20 mg

H.E. Eugenia caryophyllus 5 mg 10 mg

Whitepsol ou ASB2X QS pour faire un suppositoire de 1 ou 1,2 gr 20 suppo. 

Posologie bébé et enfant : 1 suppositoire 2 fois par jour pendant 5 jours.

Mon “quart d’heure colonial”

Avant de terminer ma lettre, je m’offre une petite récréation en évoquant quelques turpitudes que nous offrent les politiques, notamment en abordant les élections qui approchent à grands pas. Il n’y a pas de grande incertitude, si l’on considère les intentions de vote, Emmanuel Macron en récupère 30 % face à Marine Le Pen (20%), la seule candidate à déconseiller la vaccination aux enfants.

Sur quels critères vais-je voter ?

Considérant que 45 % des Français recourent aux médecines alternatives, le futur président aura-t-il le courage de ne pas les interdire, surtout quand on ne dispose pas de thérapies non iatrogènes ? Des médecins prescrivant des médecines naturelles sont rayés de l’Ordre des médecins, certains même se retrouvent en taule ou à Sainte-Anne !

Voici dans le désordre, une litanie de critères indispensables auxquels penser avant d’élire un président de la République digne de cette fonction suprême.

  • Sauver les paysans qui se suicident. Nous avons besoin d’eux !
  • Veiller au bien-être des animaux.
  • Stopper l’élevage en batteries et les expérimentations animales.
  • Respecter le programme écologique adopté lors de la COP 21 à Paris, le 12 décembre 2015, entré en vigueur le 4 novembre 2016.
  • Privilégier le bio et la permaculture : une méthode excluant le labour et les intrants chimiques afin de préserver l’équilibre des sols et la santé des humains.
  • Revoir le programme de l’Éducation nationale, Il suffit de parcourir les livres d’Histoire pour constater la scandaleuse suppression de chapitres essentiels de notre Histoire !
  • Supprimer la moitié des députés pléthoriques (un député par département suffirait).
  • Promouvoir l’identification des minorités ethniques ; comment peut-on résoudre certains problèmes sociétaux spécifiques en présence d’une forte diversité ethnique ?
  • Rétablir la conscription qui permet de restaurer la cohésion sociale et de résorber le chômage.
  • Réduire l’importante immigration : deux millions d’immigrés ont rejoint l’Hexagone lors du mandat de Jupiter. Attendons la suite ! peut-être macabre.

Amis lecteurs ! Allez voter, faites votre devoir de patriote ! Ne vous plaignez pas si, lors de la prochaine présidence, une litanie de « grèves sauvages » fait irruption…

*

*      *

Lors des différents confinements je n’ai pas chômé ; j’ai refait une nouvelle édition de mon livre : revue, augmentée et améliorée par de nouvelles thérapies : « 100 Ordonnances naturelles pour 100 maladies courantes ». Ed. Trédaniel.

Outre les pathologies courantes, je privilégie les maladies peu accessibles à la médecine officielle (les maladies auto-immunes, SEP, polyarthrite rhumatoïde, neurodégénératives, algodystrophie, AVC, pathologies thyroïdiennes, endométriose, enfant hyperactif, incontinence urinaire, maladie d’Alzheimer…). Livre de 620 pages (26 euros). Disponible dans les librairies et à la FNAC.

Jean-Pierre Willem

47 commentaires pour “Un sempiternel recommencement

  1. Bonjour,
    Ce livre, parle t’il des neuropathies périphériques? Mes jambes et mes bras faiblissent de jour en jour depuis l’été dernier… Lhôpital parle de polyradiculonévrite ou neuropathie anti Mag…
    Aucun traitement raisonnable ne m’est proposé (Rituximab, immunoglobulines…)… Je suis très polluée aux métaux lourds et un médecin pense que j’ai peut-être la maladie de Lyme… A l hôpital, il ne veulent pas en entendre parler…
    Bref je ne trouve pas de solutions. J’ai 65 ans et j’étais très active avant cela….

  2. Merci de votre lettre toujours très inspirante ! vous dites M. Le Pen est la seule à être contre la vaccination des enfants ! NON ! Dupont-Aignan est contre ces injections expérimentales pour tout le monde et il a grandement raison ! nous ne sommes pas des cobayes ! Voilà bonne journée

  3. Il est écrit : »A l’arrivée, on déplore 141.000 morts. La liste n’est pas close. ». Or selon l’INED :  » Il apparaît que le nombre d’avortements se maintient, depuis 1975, autour de 200 000 par an. « .
    POURQUOI alors nous faire « c…r » avec ces mesures dictatoriales idiotes pour ‘le’ Covid ?
    La vaccination contre la tuberculose « obligatoire » avec les mesures appliquées durant ma jeunesse n’est plus légalement obligatoire actuellement, curieusement depuis la venue en France d’un G7 santé…et peu après les responsables de notre santé rendent obligatoire une autre vaccination ! Un peu comme l’application d’une vengeance. Or en 1969, notre respectable professeur nous prouvait, déjà, à Lille, la dangerosité des mesures obligatoires appliquées contre la tuberculose. Il fut embarqué par quatre solides individus en gabardines avec ceintures à la fin de son cours devant nous ! Il aura fallu 50 ans pour activer les neurones de certains amis médecins ?….ET, la faim revient aggravée par la crise provoquée (dont avec le manque de protéines).

  4. C’est si grave qui n’y a pas de mots pour dénoncer se future génocide que vont subir nos enfants de nos enfants etc il ne s’en prendront qu’à eux et ne pourront faire plus tard de reproches qu’à eux même etc etc etc ……… moi à mon âge ( + de 70 ans ) je n’ai plus qu’à penser 🤨 💭 à moi et à moi seul 😞 😢 ça m’évitera des problèmes de santé à m’impliquer, m’inquiéter pour des gens, un peuple irresponsable sans lendemain imbu de leurs petites personnes et qui vont souffrir déjà pour REMBOURSER 💰 la dette colossale ( bêtises/irresponsabilité de nos dirigeants ) c’est comme la guerre on la déclenche et on la vie à la TV dans son fauteuil devant son émission préférée sans se soucier des morts 😵 et blessé 😞 😢 😭 etc etc etc ………🤢🤮 peut-être 🤔 un de ses jours sur une autre vie /planète !!??

  5. Bonjour, dans votre nouveau livre, apportez-vous quelques solutions véritable à l’hypertension artérielle ? Cela m’unciterai à acheté votre livre. Je suis déjà possesseur de votre livre :Diététique de l’expérience. Très cordialement

  6. Merci à vous pour toutes ces précieuses informations.
    Je me permets de vous signaler que lors de mon achat, récent, de vos livres à la fnac j’ai reçu en »cadeau » un livre propagande sur l’actuel président !
    Si j’ai fait part de la surprise mécontente, je n’ai eu aucune réponse !?!

  7. Peut on trouver pour un embaumement vivant un produit prêt a l’emploi dans un laboratoire si oui lequel merci pour votre réponse

  8. Bonjour Docteur,

    Je vous suis entièrement et apprécie vos recommandations dans le domaine de la médecine naturelle. Je peux comprendre également que vous évitiez d’aborder, de manière radicale, la question des « prétendus vaccins » de type ARN, de leurs effets secondaires liés à leurs contenus – non divulgués – sans doute davantage mortifères (pour ne pas dire « eugéniques ») que sanitaires. L’ évoquer de cette manière provoque d’office des ennuis à celles et à ceux qui s’y lancent. Mais vous avez tout de même le cran de relever l’enrichissement flagrant de leurs fabricants; ce qui, en soi, devrait déjà éveiller la suspicion chez celles et ceux qui acceptent de donner leur consentement « non éclairé » aux prestataires qui les injectent.

    J’en arrive à mes questions : Parlez-vous bien, ici, du type de masque porté par la population et non de celui porté en salle d’opération ? Si oui, pourquoi recommandez-vous le port de ce masque alors qu’il est reconnu, de l’avis même de l’OMS, qu’aucune étude scientifique n’a pu prouver son efficacité dans la lutte contre le Covid 19, un virus qui serait d’ailleurs particulièrement volatile ? Pourquoi l’a t’on imposé à nos enfants et à nos jeunes, à l’école comme ailleurs, alors qu’ils ne courent aucun risque de contracter cette maladie virale ? Je peux vous dire que ma fille cadette en a souffert, physiquement et dans ses résultats scolaires !

    Comme les épidémies et pandémies sont appelées à se succéder, nous avons besoin de connaitre vos réponses… Je suis – comme on dit – un « bête citoyen lambda » mais, comme d’autres, j’ai tout de même capté que les informations, apportées par les médias habituels et par les personnages politiques, sont tronquées. Nous avons donc besoin, comme simples citoyen.ne.s, de personnes comme vous pour y voir clair, au-delà de leurs « nuages menteurs et manipulatoires ».

    Merci d’avance de nous éclairer

    Michel MASSART, 74 ans – survivant au Covid 19 grâce au Docteur David BOUILLON, un médecin belge honnête, efficace et courageux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à taper votre terme de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour rechercher. Appuyez sur "échap" pour annuler.

Haut de page