SOYEZ POLI, MONSIEUR LE PRÉSIDENT !

Chers amis,

Cette semaine, je vais en égratigner quelques-uns…dont notre jeune Président, qui a suivi comme moi l’enseignement des bons pères de la Providence, à Amiens, qui n’auraient certainement pas approuvé ses écarts de langage.

En lâchant qu’il avait « très envie d’emmerder les non-vaccinés jusqu’au bout », le président Macron a ébranlé les oppositions et les antivax, qu’il a clairement montrés du doigt, « Àpartir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au cinéma… » a tonné le chef de l’État.

Certainement l’a-t-il fait pour des raisons politiques selon le vieil adage « diviser pour mieux régner », mais comment peuvent réagir les millions d’accusés, devenus en quelque sorte des meurtriers ?

Par ailleurs, il ne fait aucune allusion aux moult effets secondaires subis par les vaccinés. On en relève dès les premiers jours (mort, myocardite, phlébite…) mais d’autres dégâts, plus dévastateurs vont émerger dans les prochaines années (Alzheimer, syndrome de Guillain Barre, sclérose en plaques et autres troubles neurologiques…). Nos doctes experts et la presse vont-ils en parler ?

Qui va rembourser ces dégâts ? Les tests sont prescrits larga manu (d’une main large, ndlr). L’État nous les offre, autrement dit, c’est le bon peuple de France qui va mettre la main à la poche (on évalue la facture à plusieurs milliards). Précisons que dans leur barnum face aux pharmacies, les étudiants en médecine réalisent pour le compte des pharmaciens, ces tests au coût de 25 euros. Alors qu’on achète ces tests au supermarché à 1,90 euro le test…

Bienheureux les gens libres !

Brigitte Bardot, elle ne se fera pas vacciner : « J’ai toujours refusé les produits chimiques. Quand je suis allé en Afrique, je devais me vacciner de la fièvre jaune, une réelle saloperie ! Heureusement mon médecin (ce n’était pas moi !) m’a rédigé une fausse attestation ».

Comme elle, il reste 10% de séniors réfractaires aux vaccins, qui font l’objet d’attaques quotidiennes.

Combien restent confinés dans leur tanière ? S’ils sortent, c’est pour faire pisser le chien ou donner des graines à leurs poules. Ils n’aspirent plus à aller guincher ou draguer.

Ils ont épuisé leurs dernières cartouches ! Pour les commissions, ce sont de bonnes âmes ou les agents de la Poste qui s’en chargent. Ils leur restent à regarder la télé, notamment C-News où s’expriment une poignée de journalistes courageux, hors de la pensée unique (Ivan Rioufol, Élisabeth Lévy…).

N’est-il pas temps de les laisser tranquilles ? Eux qui ne bougent plus, comme disait Brel, eux dont « les gestes ont trop de rides, dont le monde est trop petit, du lit la fenêtre, puis du lit au fauteuil, et puis du lit au lit… ».

Et pour les fadas des vaccins, pensez-vous que, lorsque 100% des Français seront vaccinés, tout rentrera dans l’ordre ? Pourra-t-on enfin profiter de l’immunité collective comme c’est annoncé ?

Si le masque était porté à bon escient, après avoir requinquer ses défenses naturelles (avec STIMU+ des laboratoires Phyt-Inov par exemple), l’épidémie commencerait par vaciller et le Sécurité Sociale pourrait sortir du gouffre…

*

*        *

Le 10 janvier à Paris, on a procédé à l’enterrement de deux grands personnages : les jumeaux Bogdanoff qui me confiaient qu’ils attendraient 140 ans avant de déposer les armes. Ils ont vécu la moitié de leur prédiction.

Je les voyais souvent, ils savouraient les médecines naturelles et les miracles dont on pouvait en attendre. Ces 2 génies fréquentaient la chaire d’ethnomédecine da ma faculté. C’est dire qu’ils étaient intéressés par un ensemble de disciplines médicales, culturelles, anthropologiques.

Comment peut-on mourir en réanimation ? c’est la question que se posent les Français. Il est vrai que lors de la réanimation, on recourt à un cocktail de produits chimiques (calmants, neuroleptiques…) qui ne peuvent que compliquer le contexte physiologique

J’aurais aimé que le patron de la réanimation à Pompidou, un hôpital de référence, s’exprime et nous explique comment un homme qui surveille sa diététique, ne boit pas d’alcool et pratique beaucoup de sport puisse succomber.

Je me permets de donner un conseil aux « réanimateurs » :

Avant de mettre les patients dans le coma, recourez à l’« embaumement vivant »

Lorsqu’une pathologie virale est particulièrement aigüe, un moyen d’exception pour bloquer l’infection virale consiste en l’utilisation d’une technique appelée « embaumement vivant ». Elle consiste à appliquer un volume très élevé d’huiles essentielles (10 ml !) en une seule application sur une surface corporelle étendue. L’huile essentielle fortement antivirale est appliquée pure sur la peau, puis seulement par la suite, un peu d’huile végétale (calendula ou autre) sera posée sur le tissu cutané. Ce soin achevé, les doses appliquées redeviennent normales et conformes au protocole antiviral. Tous les professeurs d’aromathérapie connaissent cette technique.

Voilà… Après 2 ans de rédaction de lettres sur les virus et les vaccins, j’avais besoin de me dissiper un peu.

Que ceux que j’aurais égratigné, daignent me pardonner !

Jean-Pierre Willem

75 commentaires pour “SOYEZ POLI, MONSIEUR LE PRÉSIDENT !

  1. Merci, cher docteur, pour cette lettre.
    Puissent les savants prétentieux et les politiques orgueilleux reconnaître qu’ils ne sont pas les Maîtres de l’Univers qu’ils profanent.
    Ange

  2. oh! mon DIEU ! quand enfin les Français comprendront – ils que ; le gouvernement ne cherche pas à les protéger des quoi que ce soit , de les guérir, de les soigner ! Ils interdissent tous les produits naturelles, pas chers, efficaces, car le but est d’éliminer certains …….et c’est sur ordre de b…l g..tes ! et la France se soumet!!! comme d’habitude .. comme à l’époque de Pétain. Quand il faut cogner sur le peuple français tous les gouvernement,depuis des lustres , s’en donnent sans vergogne!!

  3. Bravo et merci pour cette petite bafouille qui remet les pendules à l’heure….
    Quoiqu’il arrive éviter l’hosto. Tous cingles
    Soyons des citoyens libres souverains et responsables
    Bonne journée

  4. Merci merci Monsieur Willem pour vos lettres toujours pertinentes et pleines de bon sens
    Cette fois il était important de pointer du doigt certains soi disant bien pensant et bien élevés qui ont le langage facile et inapproprié
    Pourra t.on maintenant critiquer ceux qui brandissent des pancartes avec des pensées ’d’emmerdements ’je condamne ici surtout celui qui les a provoqué……Triste de constaté que l’homme n’est plus pourvu d’humanité pour aider ses congénères mais plutôt avide de pouvoir,de superieurité pour quelques conflits d’intérêt…….merci de m’avoir fait découvrir l’ambaumement d’huiles essentielles, ayant souvent recours aux huiles essentielles je peux comprendre et imaginer l’efficacité……..Enfin je ne rêve pas quant à leur entrée dans les réanimation de France!!!

  5. Bonjour
    vous parlez beaucoup, d’huile essentielle, mais tout le monde ne peut pas s’en servir , personnellement je suis asthmatique , et c’est totalement déconseillé

  6. Merci monsieur pour votre lettre , j’aime vous lire…
    je ne suis pas tout à fait d’acord avec vous…je fais partie bien malgré moi de ceux que tout le monde s’accorde à vouloir « vacciner « parce qu’ils ont dépassé un certain âge et seraient fragiles….soit…mais je trouve que cet avis sans fondement est bien pratique pour le reste de la population
    je veux souligner que je vis comme je l’ai toujours fait , je déteste vieillir mais je vous rassure je ne vais pas du fauteil au lit , je ne donne pas du grain à des poules que je n’ai pas….je fais mon ménage et je cours les magasins…je vais marcher au parc , j’ai besoin de respirer , j’adore les vêtements …mes enfants et mes petits-enfants , donc 3 générations qui vivent dans des endroits différents , tous en ville par hasard-j’adore la campagne où j’ai vécu volontairement pendant 30 ans- ont le même avis….nous ne voulons pas de ce produit et rien ne prouve qu’il protège ceux que vous appelez fragiles…par contre j’ai vu les degâts que je ne citerai pas parce qu’ils n’ont pas été reconnus en lien direct avec l’injection mais qui sont survenus quelques heures après la piqure …..pour moi ces injections ne peuvent être que volontaires et je ne veux pas être « protégée « malgré moi par ce moyen expérimental N D

  7. Je suis lecteur de vos lettres depuis quelques années et j’en apprécies la singularité qui les distinguent du fatras qui circule abondamment sur le Net
    Cependant, votre référence à C-News où s’expriment une « poignée de journalistes courageux, hors de la pensée unique (Ivan Rioufol, Élisabeth Lévy…). »m’interpelle.
    Quand on connait le marigot idéologique dans lequel baigne cette chaine, ses présentateurs et son propriétaire, des questions se posent.
    Une petite mise au point???

  8. Merci infiniment Dr Willem
    Recevez mes voeux pour cette année , continuez s’il vous plait à nous « écrire » !
    Je vous suis également dans « Vous et votre santé » revue à laquelle je suis abonnée depuis X années …
    J’ai 75 ans, suis encore en « relative  » bonne santé, fais tout ce que je peux pour y rester . Je me sens particulièrement « insultée » par les propos du président et votre lettre est vraiment la bienvenue. Je trouvais que parfois vous étiez « trop poli » . Alors Bravo et merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à taper votre terme de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour rechercher. Appuyez sur "échap" pour annuler.

Haut de page