Quand l’épidémie explose…

…« Voyez le miracle de l’aroma ! » : voici ce que je veux crier

Chers amis,

Je ne suis pas ravi de voir ce qui se passe.

Ni ces variants,

ni ces vaccins,

ni ces pass sanitaires,

ni les statistiques alarmantes.

Face à tout ça, je veux crier haut et fort ce que je pense : point de salut sansaromathérapie !!

Voici pourquoi !

Mais pour commencer, il faut comprendre comment une telle vitesse de propagation du variant Delta est possible.

Et l’explication est relativement simple.

Il aurait acquis un léger avantage, considéré anodin mais déterminant : une personne contaminée serait contagieuse deux jours plus tôt qu’avec la souche originelle.

C’est un des enseignements de l’étude menée par le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies[1].

Grâce au traçage et à l’isolement des cas contacts les chercheurs ont suivi des personnes contaminées en cascade par le virus issu de la même personne, la « patiente zéro » du variant Delta en Chine, détectée le 21 mai.

Des tests PCR ont été réalisés tous les jours sur les personnes mises à l’isolement.

Résultat : il ne faut que quatre jours en moyenne avec le variant Delta contre six pendant l’épidémie de 2020, pour contaminer d’autres personnes.

Une charge virale exponentielle


Quant à la charge virale du variant Delta, elle est 1260 fois supérieure à celle de la première souche.

« On est probablement plus contagieux et plus précocement parce que le virus se multiplie plus vite et la quantité de virus dans le nez est beaucoup plus élevée », avance Sandrine Sarrazin, chercheuse à l’Inserm.

Le nombre de contaminés ne peut que s’amplifier pour atteindre sous peu 100.000.

Sans être bon en maths, on peut affirmer qu’il devient inutile de vacciner, la contamination est directe.

Ainsi la situation sanitaire va se décanter et l’immunité collective pourra atteindre 80 voire 90%.

On pourra se dispenser de la vaccination disponible tardivement et le pass sanitaire.

L’été 2020 avait été un temps de relâchement après le traumatisme du premier confinement.

L’été 2021 sera celui de la mobilisation contre le variant Delta.

Ce qui a changé en un an, ce sont les vaccins.

Et certains s’abstinent à proclamer urbi et orbi que c’est LA solution à l’épidémie.

Il n’y a donc plus à tergiverser !

N’est-ce pas messieurs les professeurs, faussement convaincus que seuls les vaccins enrayeront ce fléau planétaire.

On en reparlera dans un temps proche !

Plutôt qu’antivax, soyons pro huiles essentielles

Les vaccino-sceptiques commencent à rentrer dans le rang.

Parmi eux, 3,7 millions ont pris rendez-vous en une semaine sur Doctolib.

Attentistes mais raisonnables, ils se sont laissés convaincre : il y a beaucoup de soignants qui ne veulent pas risquer leur emploi, beaucoup de jeunes ou de moins jeunes qui réalisent que la vie va devenir impossible sans pass sanitaire.

Mais il y a aussi les irréductibles.

Depuis le 14 juillet, ils sortent de l’anonymat des réseaux sociaux pour manifester : ils sont 20 000 le 14 juillet, 120 000 le samedi suivant.

Une marche qui rappelle celle continue des Gilets jaunes.

Ce n’est pas une lame de fond mais un mouvement qui peut se radicaliser.

A l’instar de ce qui s’est passé durant la crise des Gilets jaunes, plus le conflit durera, plus le risque est grand que les plus déterminés et les radicalisés parviennent à prendre le contrôle.

Leur mode opératoi­re est identique à celui des Gilets jaunes, notamment pour les appels à mobilisation qui se font par Internet et les réseaux sociaux.

Les pancartes portent quelques messages non percutants et sans grande nouveauté.

Doutes sur la nécessité et la sécurité des vaccins, dénon­ciation de « lois liberticides », exaspération et sentiment antigouvernemental sont décrits comme les mots d’ordre de ces rassemble­ments, avec des messages parfois très durs, voire radica­lisés contre le gouvernement, comme ceux dénonçant une « dictature sanitaire », un « apartheid entre vaccinés et non-vaccinés ».

Cet antagonisme entre provax et antivax n’est pas une spécificité française.

On le retrouve un peu partout ; le président américain, Joe Biden, est allé jusqu’à accuser Facebook de « tuer des gens » car, selon lui, ses responsables ne font rien pour lutter contre la désinformation en ligne sur la Covid-19.

Si le ton monte, c’est que, dans tous les pays, les malades qui entrent à l’hôpital ou en réanimation sont à 96 % des non-vaccinés.

Outre que ces nouveaux rassemblements manquaient de dignité, leurs objectifs sont mal définis alors qu’on aurait pu s’attendre à une contestation et une revendication. Il ne suffit pas de brailler « non aux vaccins !».

La nouveauté eut été de proclamer un message plus accrocheur « nous avons mieux que ces injections, désormais nous disposons d’huiles essentielles » (dont il est interdit de prononcer le nom).

Samedi prochain, il vous reste à exhiber de nouveaux panneaux « Remballez vos satanées ampoules, le miracle vient de l’aromathérapie ».

Les sempiternels effets secondaires


Les professeurs experts en épidémiologie, virologie, pharmacologie… accourent dans l’ensemble des médias.

Évidement ils sont vaccinés et ne jurent que par le vaccin.

Une fausse conviction !

Les effets secondaires des vaccins sont de deux sortes :

  • Effets indésirables mineurs : réaction locale, épisode fébrile, convulsion après vaccination, éruption cutanée, arthralgies, arthrites dues à la rubéole et à l’hépatite B, parotidite, réaction méningée : oreillons…
  • Accidents graves : Infarctus, choc anaphylactique (œdème de la face), maladie de Guillain-Barré, Sclérose en plaques, maladie de Charcot… Sans oublier la mort.


Il faut savoir qu’aux États-Unis il existe un tribunal des vaccins. En 2019, 4,2 milliards de dollars ont été versés en indemnités aux « victimes » des vaccins…

La toute première autopsie d’une personne vaccinée contre la COVID-19, a révélé que l’ARN viral était présent dans presque tous les organes du corps.

Le vaccin, tout en déclenchant une réponse immunitaire, n’a pas empêché le virus de pénétrer dans tous les organes du corps.

Que va faire l’Ecosse de ces statistiques ?!


Dans France soir, publiée le 22/07/2021 on peut lire :

« 5.522 personnes sont décédées dans les 28 jours suivant un vaccin Covid-19 en Écosse sur 5.500.000 habitants » selon Public Health Scotland !

Après 7 mois d’efforts de vaccination de masse contre la COVID-19 dans le monde, nous recevons de plus en plus de rapports sur la gravité des pertes causées par l’injection de ces vaccins expérimentaux à tant de personnes, et les efforts massifs de censure pour essayer d’empêcher le public de comprendre toute l’étendue des décès et des handicaps que ces injections ont causés. 

Le rapport fourni par PHS comprend le nombre de décès par type de vaccin et leur date d’occurrence :

  • 1 877 décès suivent à l’injection ARNm de Pfizer
  • 3 643 décès suivent l’injection à vecteur viral AstraZeneca
  • 2 décès suivent l’injection d’ARNm de Moderna

« Avec ces chiffres enregistrés on arrive à 1 mort pour 1000 habitants, et comme tout le monde n’est pas vacciné, ni les enfants, on serait plus proche de 1 mort pour 500 personnes vaccinées et s’il y a des sous-déclarations on pourrait être à 1 morts pour 100 injections, ce qui devient considérable ! »

C’est une estimation réaliste, quand on entend le Professeur Christian Péronne dire que dans ses connaissances il a déjà 4 morts et de nombreux handicapés ! (On a en général une centaine de connaissance ou quelques centaines lorsqu’on est une personnalité publique !)

Son témoignage montre qu’on est au moins à 1% de décès suite aux injections en France ce qui donnerait 660.000 décès pour les 6 premiers mois de la campagne de vaccination, ce qui donnera en fin d’année plus qu’un doublement de la mortalité habituelle que l’on découvrira seulement en 2022 lorsque les statistiques seront discrètement publiées !

Des effets évidents chez certains !


Le sprinteur Christophe Lemaitre ne défendra pas ses chances au JO de Tokyo.

Cette décision a été prise avec son staff technique, car l’athlète n’est pas à 100 % de ses moyens physiques, suite notamment à de mauvaises réactions aux vaccins contre le Covid-19 », a-t-il fait savoir dans un communiqué.

« Il y a eu une période où ses tests étaient excellents, au même niveau qu’avant et puis il s’est fait vacciner, on ne l’a plus reconnu », explique Pierre Carraz, l’un de ses entraîneurs.

Qui a tué l’immunité naturelle ?!


Selon la médecine officielle, la santé est l’absence de maladies, ce qui a généré ce que l’on appelle « la médecine préventive ».

Toutefois, la véritable prévention ne consiste pas à multiplier les vaccins pour « prévenir » les maladies.

Nous devrions abandonner cette logique de guerre contre les microbes, car sans eux la vie n’existerait pas.

En outre, la vaccination de masse empêche l’instal­lation de l’immunité naturelle conférée par la confron­tation avec les virus et les microbes, immunité qui se transmet d’une génération à l’autre.

À présent, les mères n’ont qu’une immunité vaccinale, qui est loin d’être permanente et qui ne peut se transmettre à leurs enfants.

Si bien que l’absence d’immunité naturelle permet aux maladies de l’enfance de se manifester plus tard.

Rappelons quand même que 40 à 50 % des Français font appel aux médecines naturelles.

C’est par millions qu’ils ont survécu à diverses pathologies grâce à l’usage de certaines huiles essentielles, dont des milliers de travaux ont prouvé l’efficacité dans le domaine de l’infectiologie, et plus particulièrement dans les pathologies virales (excepté pour le HIV).

On a tous remarqué autour de soi une litanie d’effets secondaires consécutifs au vaccin.

A quand la transparence de nos politiques, de la presse (=pensée unique), de la hiérarchie médicale ?

Il viendra un jour où les premiers courageux évoqueront l’aromathérapie, puis ce sera un déballage… avec des règlements de compte.

Je vous conseille de signer la pétition Transparence Vaccins covid-19.

Ces actions collectives sont destinées à protéger nos droits fondamentaux.

Composée d’avocats indépendants et émanant de plusieurs Etats de l’Union Européenne, l’équipe entend apporter une défense efficace au plus grand nombre.

https://dejavu.legal/fr

Rendez-vous ici pour remplir votre plainte : https://www.divizio.fr/recours-obligation-vaccinale-pass-sanitaire/


Portez-vous bien !


Jean-Pierre Willem


Sources :

[1] Leurs travaux viennent d’être prépubliés sur medRxiv, un site Internet rassemblant des rapports préliminaires.

34 commentaires pour “Quand l’épidémie explose…

  1. Bonjour Docteur Willem,
    Je veux témoigner de ce que les huiles essentielles fonctionnent; depuis des années(2005 environ) je prends des HE , d’abord du Tic-Tox en raison d’une maladie de Lyme, puis « defenses naturelles » de Pranarom. Depuis 20 ans je n’ai pas eu un seul rhume ni grippe.
    Ma fille aussi à Paris en prend , entourée de gens qui ont tous eu le Covid, mais pas elle!
    Par contre je n’apprécie pas , mais pas du tout, votre manière de dénigrer les manifestations. Vous n’allez pas vous faire que des amis en parlant de la sorte; les manifestants savent très bien ce qu’ils veulent, détrompez-vous ! C’est NON à la société d’apartheid qui s’est mise en place , non au bouillon chimique, non à la dictature! Réveillez-vous Dr Willem !!!

  2. Bonjour.

    Merci pour votre clairvoyance et votre courage, car vous aussi, vous allez être montré du doigt, voire plus, hélas…
    Juste une petite question; qu’est-ce que vous conseillez comme mélange d’huiles essentielles, svp ?
    Jusqu’à maintenant, j’utilisais uniquement 20 gouttes/jour d’extrait de pépins de pamplemousse.
    Dois-je rajouter ?
    – Mélaleuca alternifolia
    – Ravintsara, les 2 huiles que j’utilise depuis plus de 30 ans en cas d’infection pulmonaire.
    – Eucalyptus globulus ou radiatus ???
    – Ou d’autres, bien sûr…
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

    Guy Chevereau

  3. Madame, Monsieur,
    J’ai entendu tout récemment aux infos à la TV, un communiqué qui disait que la culture des lavandes allaient être interdites, puisque la plante, d’après eux, contient une substance gravement toxique ! ! ! !
    Et que le projet des labos, est de créer de  » la lavande de synthèse  » qui ne contiendrait pas de toxicité…….
    Les labos savent l’efficacité de cette plante ou des autres plantes
    d’ailleurs, le but de garder le monopole des principes actifs pour en faire des sous, beaucoup de sous
    La lavande est utilisée depuis l’antiquité, et peut être même bien avant ! jamais eu de problème, si on respecte les conseils des aromathérapeutes

  4. Bonjour,J,ai 82 ans Sans cesse relancé pour me faire vacciner contre le Covid .
    Vu que je ne suis pas vacciner ,mes entretiens avec une infirmière du spy. venant à mon domicile depuis le décès de mon fils ,décédé en 2016 .J,ai reçu un appel téléphone de celle ci ,ayant reçu des ordres du CHU de Nîmes « les patients » non
    vaccinés ,n’ont plus le droit de bénéficier de leur consultation à domicile.
    Je suis atteinte depuis 2002 du SGJ maladie invalidante ,par épisode traité par les corticoïdes,et bien autres ,J,arrive avec la médecine douce a gérer ma maladie.
    Diverses interventions, problèmes circulatoire avec interventions +.Pourriez S V P m’indiquer les huiles bénéfiques pouvant m’aider a me protéger de ce virus. Merci CORDIALEMENT

  5. BRAVO pour votre COURAGE. J’ai 82 ans et prends désormais 0 MEDICAMENT après avoir été « droguée » par les médecins avec des somnifères et autres anxiolytiques. Heureusement j’ai trouvé un homéopathe qui a réussi à me sevrer de ces poisons. Maintenant je dors sans médoc, quel bonheur. !
    Les vaccins c’est tellement plus facile que de SOIGNEZ LES GENS. C’est comme es agriculteurs qui préfèrent balancer des HERBICIDES et de ENGRAIS CHIMIQUES plutôt que de se fatiguer à désherber et à nourrir correctement les plantes car chez les plantes, comme chez les humains, ce sont les faibles mal nourris qui sont PARASITéS . Boostez vos immunités avec les HE et aussi avec les JEûNE thérapeuthique et l’ARGILE qui chassent les indésirables.

  6. Bonjour,
    Moi, j’ai 68 ans et je ne me soigne que par produits naturels. Les huiles essentielles sont très efficaces pour beaucoup de maux, sans oublier les plantes et tous les produits des abeilles. Il n’est pas question que je me fasse vacciner.
    Merci à vous pour tous vos bons conseils.

  7. Merci pour votre article cher Dr…est ce que Jacques Attali va avoir raison en fin de compte sur le fait que les vieux devraient. être euthanasiés?….
    Bien entendu je ne peux souffrir ce personnage , mais je sais qu’il peut parfois conseiller le chef du gouvernement….hmmm!!!
    Pourquoi ne peuvent-ils écouter des personnes qui ont roulé leur bosses sur tous les continents avec comme adversaires des maladies plus contagieuses les uns et les autres et qui s’en sont
    sortis!!??

    Les français ont fait la plus grosse erreur de toute leur vie en élisant qui vous savez même si c pour éviter l’autre partie…
    Et maintenant ils paient chers!!!
    Je fais suivre…

    Ps..il y a bp bp de médecins qui ne veulent rien savoir en ce qui concerne le protocole de Raoult ou de l’aromatherapie,.ce qu
    .ont besoin vos lecteurs maintenant sans tarder c un protocole de soins avec aromatherapie ..et d’autres protocoles avec zinc etc…
    Bous l’avez déja donné sans doute mais avec le delta ča change …iu non?..
    Merci de répèter..pour ceux qui n’ont pas lu..

  8. Adepte des médecines de terrain et lecteur de votre santé depuis plus de 40 ans je souhaite faire les remarques suivantes :
    – je vous trouve très(trop) critique à l’égard des manifestations . J’y ai participé depuis le début et j’y ai vu en majorité :
    – des personnes défendant la liberté de vaccination et opposées au pass sanitaire
    – des parents opposés à la vaccination anti covid de leurs enfants et protestant contre les 11 vaccins obligatoires
    – des personnes vaccinées mais opposées à l’obligation vaccinales et aux mesures discriminatoires qui vont frapper les non vaccinés .
    Dans son discours le Président de la République a été clair : les mesures prises visent à rendre difficile la vie aux non vaccinés.
    Ceci est inadmissible car il ne s’agit pas de mesures afin de préserver la santé des Français mais de pourrir la vie des non vaccinés . Les dernières mesures concernant les lycéens et collégiens sont absolument honteuses car discriminatoires.
    Bien sur il y a comme dans toute manifestation quelques tentatives de récupération politique et des personnes « hors sujet ».
    Soyez tout de même conscient que si ce mouvement ne s’était pas constitué votre message serait totalement inutile et sans avenir. L’homéopathie et les médecines de terrain sont en grande difficulté et ce mouvement est un avertissement pour le pouvoir totalement inféode aux laboratoires pharmaceutiques.
    Comment se fait-il que depuis le début de la crise aucun médecin homéopathe ou utilisant d’autres médecines de terrain ne soit intervenu sur un plateau tv ?
    Certes ils ne sont pas les bienvenus sur les grandes chaînes mais certains médias ont l’honnêteté d’inviter différents points de vue.
    Étant pour l’instant à l’abri de l’obligation vaccinale les médecins de cabinet semblent se contenter de « faire le dos rond ».
    Enfin il ne suffit pas de dire « remballez vos satanées ampoules le salut vient de l’aromatherapie » ? Il faut entrer dans le concret et donner des exemples et conseils au grand public en venant défendre vos théories sur les plateaux tv ou dans la presse écrite.
    Ayant votre livre sur l’aromatherapie je suis vos conseils depuis le début de la pandémie ( ravintsara en prévention etc..) mais ce n’est pas dans une manifestation qu’on peut convaincre un large public surtout quand on n’est pas médecin.

Répondre à Brice Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à taper votre terme de recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour rechercher. Appuyez sur "échap" pour annuler.

Haut de page